Contexte encore favorable pour les souscripteurs de crédit immobilier

Depuis la fin de l’année 2016, la tendance haussière des taux de l’immobilier inquiète plus d’un. Malgré cette situation, les souscripteurs de crédit ont encore le temps de faire de renégociations. Ceux qui se sont engagés pour des prêts immobiliers depuis l’année 2008 pourront récupérer des manques à gagner substantielles dans les mois qui viennent.

Historique des taux de l’immobilier depuis l’année 2008

De 2008 au premier semestre 2010, les taux de crédit à long terme ont enregistré des baisses récurrentes. Les prêts à taux fixes de 20ans étaient aux environs de 5,37% en 2008. L’année suivante, ils se trouvaient autour de 4,45% pour chuter à 3,55% en 2010. En 2011, on a constaté une légère hausse, mais cela n’a pas duré longtemps. De 2012 à 2015, les records des taux du crédit immobilier étaient de 3,65, 3,05, 2,74 et 2,03%. Cette tendance baissière a favorisé  l’investissement dans la pierre sur tout le territoire national français. Beaucoup de ménages français ont pu acquérir un logement à titre de résidence principale ou secondaire avec le prêt de longue durée.

En 2016, les vents étaient très favorables pour les acquéreurs de biens immobiliers. Les taux à longue durée de 15ans se trouvaient entre 1,70 à 2,15%. Ceux appliqués aux prêts de 20ans oscillaient autour de 1,91-2,40%. Pour les emprunts de 25%, les banquiers accordaient des taux variant entre 2,15 et 2,65%. Durant les mois d’octobre et novembre 2016, le taux fixe a frôlé l’excellence. Il a passé le cap de 1,20%.

Après la dernière élection présidentielle des Etats-Unis d’Amérique, on a constaté des augmentations successives des taux dans le milieu financier.

Des hausses successives de taux depuis la fin de l’année 2016

L’élection du nouveau président des américains a quelque peu perturbé le milieu  financier de tous les continents. En décembre 2016, le taux a haussé de 0,10 points et a continué de monter pour se trouver entre 1,40% et 1,60% en janvier 2017, selon les analystes de meilleurtaux.com. Les primo-accédants aux crédits immobiliers n’ont pas à s’inquiéter. C’est encore le bon moment pour souscrire un crédit à long terme. Quant aux particuliers qui ont encore des restants dus sur des emprunts de 15, 20 ou 25ans, ils ont intérêt à renégocier les engagements en-cours. Le contexte financier joue en leur faveur. Il leur permet de réaliser d’énormes gains. Ils peuvent :

- Faire un rachat de crédit immobilier ou,

- Réduire la durée de remboursement des engagements pris auparavant.

Ces deux alternatives permettent de faire de gagner beaucoup d’argent et donnent un coup de pouce à un pouvoir d’achat à bout de souffle. Pour en savoir davantage sur ce sujet, consulter le site de logerici.com.

 

 

Crédit immobilier

L’assurance obsèques en détail

Au jour d’aujourd’hui, les Français se préoccupent de plus en plus de ce qu’il adviendra au moment de leur décès, comme pour prévenir ce que l’on ne peut guérir. Cela explique pourquoi le marché de l’assurance obsèques est en plein essor.

Les sociétés d’assurances obsèques proposent un grand nombre de prestations aux assurés, qu’il est bon de connaitre avant d’y adhérer car il y en a pour tous les goûts et surtout, pour tous les budgets.

Deux contrats différents

assurance obseques

En effet, deux types de contrats se différencient :

  • Le contrat de prestations. L’assuré cotise auprès de la société d’assurance obseque, qui, au moment du décès, s’occupera des funérailles. Sous ce contrat, deux formes peuvent être choisies : la prestation standardisée, qui ne permet pas à l’assuré de décider des services proposés par la société ; ou une prestation personnalisée où le souscripteur pourra déterminer un certain nombre de conditions, moyennant un prix plus élevé.
  • Le contrat de financement ou de capital. L’assuré souscrit à l’assurance et désigne un bénéficiaire qui recevra le capital cotisé et organisera les funérailles. Le souscripteur peut donc choisir son conjoint, un membre de sa famille ou bien un ami.

Si les contrats offrant des prestations personnalisées sont onéreux, c’est aussi parce que le prix des funérailles en France est très élevé : 4 000€ en moyenne, incluant le cercueil, la sépulture ainsi que  la célébration. Mais c’est le prix à payer afin d’éviter tout tracas financier aux gens que l’on aime.

Assurance

Et si l’avenir des transports urbains passait par les 2 roues ?

Vélo électrique, vélo vtt, vélo de ville d’occasion : et si l’avenir des transports urbains passait par les 2 roues ?

Dans leur grande majorité, les Français sont accrocs à l’auto. Sensibilité écolo aidant, les vélos comptent de plus en plus d’aficionados au sein des villes. Les 2 roues « propres » ont de l’avenir…

Plan de déplacement urbain : le vélo en tête de peloton

Pollution, centre ville saturé, perturbation de la circulation, problèmes de stationnement…Les agglomérations sont quotidiennement confrontées à ce genre de difficultés. Chère au cœur des Français, la voiture a longtemps dicté sa conduite à la politique des transports urbains. Et ce, au détriment des transports en commun et alternatifs. Mais la prise de conscience des élus est maintenant réelle. Développement durable et qualité de l’environnement oblige, les municipalités revoient leur copie.

Itinéraires balisés, aménagement de pistes cyclables, les bicyclettes sont au cœur des nouveaux projets de développement urbain. A côté des tramways, les 2 roues font l’objet d’une extrême attention dans les PDU (plan de déplacement urbain). Sur la façade atlantique en particulier, ce mode de transport se généralise activement. La vente de vélos et de porte vélo se développe à vitesse grand V. Le littoral Ouest mise désormais sur vélo, routes et voies vertes.

 

Economie

Assurance vie, épargne, retraite, transmission : découvrez les offres présentes sur le web

Vous souhaitez préparer l’avenir et mieux gérer votre patrimoine à l’aide de moyens simples ? Découvrez en quelques clics de nombreuses solutions d’épargne sur le web. Vous pourrez bénéficier de conseils avisés et souscrire à un contrat d’assurance vie, à un plan d’épargne retraite ou anticiper votre transmission…

Accédez à toutes les solutions qui s’offrent à vous sur internet pour booster votre épargne, protéger votre avenir et celui de vos proches, préparer la transmission de votre patrimoine… Passez à des produits financiers souples, performants et multi supports pour épargner malin.

Découvrez des solutions d’épargne pour préparer votre retraite ou anticiper la transmission de votre capital

Vous souhaitez préparer votre retraite et anticiper la transmission de votre capital efficacement en souscrivant à des produits d’épargne performants ? Découvrez en quelques clics sur la toile des outils efficaces qui vous permettront de vous constituer une retraite complémentaire sans que votre niveau de vie n’en pâtisse. Optez pour une formule de retraite libre qui répondra à votre besoin d’un revenu régulier. Trouvez une solution pour préserver l’avenir de vos proches en leur assurant la transmission de votre capital dans des conditions fiscales optimales. La transmission de votre patrimoine à vos bénéficiaires désignés sera effective en cas de décès et sans taxes dans la plupart des cas.

Souscrivez à un contrat d’assurance vie multi support pour faire fructifier votre épargne efficacement

Il existe une solution performante à découvrir sur le web pour faire fructifier efficacement votre épargne : le contrat d’assurance vie multi support. En fonction de vos objectifs personnels vous choisissez une formule d’épargne prudente ou dynamique. Un contrat d’assurance vie avec des fonds garantis est une offre destinée à ceux qui recherchent une régularité dans la performance. L’achat de SICAV vous permettra de dynamiser votre épargne dans une optique d’investissement à long terme. Le choix d’un contrat d’assurance vie et d’une solution d’épargne n’est en aucun cas définitif et irréversible. Vous pourrez effectuer à tout moment des arbitrages pour modifier votre répartition.

Assurance vie, retraite, transmission : faites de bonnes affaires en matière d’épargne sur le web

Vous recherchez un contrat d’assurance vie performant, une complémentaire retraite qui rapporte ou vous souhaitez préparer votre succession ? Confiez votre problématique un spécialiste qui trouvera avec vous une solution adaptée pour booster votre épargne. Découvrez le produit proposé en matière d’épargne et de transmission sur leur site internet. Ces professionnels sont les premiers groupements d’épargnants en Europe et une référence incontestée dans le domaine de l’assurance vie. Retrouvez en trois clics le produit proposé pour dynamiser votre épargne et anticiper votre transmission.

Assurance, Economie

Optimiser son regroupement de crédit

Le regroupement de crédit rassemble en une seule fréquence de remboursement tous les crédits en cours en un seul. Cette opération comporte de nombreux avantages comme diminuer ses mensualités pour disposer de davantage de budget. Il est toujours judicieux de connaître les modalités de son fonctionnement et quelques conseils, afin de mieux préparer votre demande.

Les caractéristiques du regroupement de crédit

Dénommé aussi rachat de crédit, il consiste à regrouper les emprunts en un seul, y compris ceux immobiliers et ceux contracté dans d’autres établissements.

Résultant de cela une meilleure visibilité, il permet de simplifier et de rééquilibrer la gestion de ses finances. L’autre avantage réside dans da flexibilité, en étant un prêt ajusté à la situation de l’emprunteur.

Généralement plus bas, le taux en sera fixe. Il comprend l’assurance de crédit qui servira de barrière de sécurité au débiteur et à sa famille.

Lors de sa souscription, on vous demandera d’ouvrir un compte dans l’établissement concerné.

Augmenter ses chances lors d’une demande de regroupement de crédit

Le plus souvent, les établissements financiers accordent de l’importance à des critères comme la stabilité professionnelle, ses sources de revenus et son historique bancaire.

Il est donc vital d’éviter les mois précédant sa demande d’avoir eu des antécédents financiers ou des démêlés avec la Banque de France.

Appuyer sa demande avec le soutien d’une caution ou l’aide d’un garant, y ajouter une hypothèque sont des éléments jouant en la faveur du créancier.

D’autres solutions existent :

S’adresser à un réseau de professionnels financiers, en qui il est possible de placer sa confiance et de demander conseil, est à tout point de vue profitable. Ces courtiers proposent des méthodes de calculs fiables, de capacité d’emprunt et de remboursement, de taux d’endettement, etc.

Mettant leur expérience et leurs connaissances du marché à contribution, ils sauront proposer des solutions sur-mesure et correspondants à vos attentes.

Bien préparer son dossier de demande

Ce dossier de financement sert à augmenter la crédibilité et la recevabilité de l’emprunteur. Certains documents sont requis afin d’étudier chaque demande. Ils serviront à avancer l’analyse de son dossier et l’envoi en banque. La liste :

•             CIN

•             Livret de famille

•             Bulletins de salaire

•             Avis d’imposition

•             Loyers

•             Preuves des crédits en cours

D’autres documents peuvent être requis dépendamment de la situation de chaque emprunteur et des pratiques de chaque établissement bancaire. N’hésitez pas à faire une simulation ou une pré-analyse en ligne et à demander plus d’informations !

 

Rachat de crédit

Assurance crédit immobilier : une garantie obligatoire

L’assurance de pret immo est devenu une assurance obligatoire demandée par toutes les banques lors du montage d’un pret immobilier. L’objectif de cette assurance étant de vous protéger vous et la banque. Cette assurance emprunteur vous permet d’éviter le cautionnement mutuel et l’hypothèque lorsque vous demandez un prêt dans la durée ou dont le montant est important.

Elle couvre le plus souvent quatre grands risques : le décès, le chômage, l’invalidité et l’incapacité de travail. Depuis la possibilité de délégation d’assurance, il est recommandé d’utiliser un comparatif assurance emprunteur avant d’en souscrire une. Elle s’avère, en fait, essentielle pour la sécurité de votre conjoint, du co-emprunteur ou de vos enfants. En effet, en cas de problème, vous êtes assuré que le capital restant dû sera pris en charge intégralement par la compagnie d’assurance ou que celle-ci remboursera les échéances durant toute la durée d’une maladie grave, d’une immobilisation prolongée ou d’une perte d’emploi.

Si l’assurance emprunteur  ouvre l’accès au crédit immobilier, rien ne vous oblige à souscrire un contrat auprès de votre banque. Il vaut mieux d’ailleurs choisir un assureur extérieur après une étude rigoureuse des offres pour bénéficier des meilleurs taux.

Devis d’assurance prêt : obtenez une réponse en quelques minutes et réalisez jusqu’à 50 % d’économies

Avec Assurtaux, obtenez votre devis assurance prêt en quelques minutes et réalisez jusqu’à 50 % d’économies ! Votre assureur vous propose de remplir en ligne un questionnaire détaillant votre situation. En trois étapes, vous accéderez à une réponse sur mesure. Il peut cependant vous demander des informations complémentaires sur certains points (exercice d’un métier dangereux ou pratique de sports extrêmes par exemple).

Elles lui seront utiles pour déterminer s’il est à même de vous apporter la garantie adéquate. En cas de risque de santé aggravé, vous pouvez avoir recours aux mécanismes de la Convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque de Santé Aggravé). Assurtaux vous apporte de nombreuses informations sur l’assurance prêt. Vous pouvez aussi vous pencher sur les exemples de tarifs qui sont en accès libre.

Découvrez l’offre Assurance pret immobilier sur le site Assurtaux et réalisez votre devis en quelques clics.

 

Assurance credit immobilier

Ce qu’il faut savoir de la mutuelle entreprise en 2016

Il existe une multitude d’offres en matière de mutuelle. Parmi elles, la mutuelle entreprise se présente comme le contrat collectif destiné au personnel, en totalité ou en partie, de l’entreprise. Si les mutuelles entreprise connaissent un franc succès en France, c’est parce que, d’un coté, elles donnent une bonne image à l’entreprise de part son implication social et, de l’autre, elles aident à la gestion des ressources humaines avec une politique de fidélisation.

Alors, si vous êtes salarié d’une entreprise, vous devez savoir que depuis le 1er janvier 2016 la mutuelle entreprise et devenue une mutuelle obligatoire. Au travers de cet article, nous vous expliquons les différentes conditions liées à cette mutuelle.

L’adhésion à la mutuelle entreprise ne dépendait que de la volonté de l’employeur

En effet, l’employeur détenait le pouvoir décisionnel concernant la mutuelle entreprise. En tout cas, le ministère de la santé a essayé de persuader l’employeur à souscrire au contrat collectif grâce à différentes mesures : sensibilisation, désengagement de la Sécurité sociale sur les cotisations auprès des organismes de prévoyance, régime social et fiscal favorable, etc. En somme, la balle était dans le camp de l’employeur pour faire bénéficier ses employés de ce contrat de prévoyance.

Pour souscrire à une mutuelle entreprise obligatoire, l’employeur n’avait pas besoin de consulter ses salariés. Il pouvait prendre cette décision seul. Toutefois, leur consentement été nécessaire si l’adhésion été en partie déduite de leur salaire.

Conditions régissant l’adhésion à la mutuelle entreprise 2016

Tout salarié en CDI ou CDD supérieur à 12 mois bénéficie d’une mutuelle entreprise à partir du premier janvier 2016 . Il obtiendra les informations concernant la mutuelle entreprise (garanties, conditions générales, etc.) lors de la signature du contrat de travail. Aussi, les employés ne peuvent être membre d’une autre mutuelle en même temps que la mutuelle entreprise.

Si le cas se présente pour un nouvel employé, il devra mettre fin à l’autre contrat avec un recommandé et une lettre attestant la qualité obligatoire de la mutuelle entreprise. La mutuelle obligatoire entreprise 2016 ne concerne pas les CDD inférieur à 12 mois, les allocataires de la CMU complémentaire, le travail saisonnier et le travail à mi-temps.

Source : Assurance professionnelle

 

Assurance

Quatre raisons pour simuler un prêt hypothécaire

La pierre reste un bon placement en Belgique depuis quelques années. La tendance continue. Mais il est toujours recommandé avant de se lancer dans une telle opération de procéder à la simulation de crédit. Quatre raisons majeures justifient cette démarche.Accompagnement dès le début de l’opération.Investir dans l’immobilier, notamment, sous forme d’achat  nécessite une bonne connaissance du bien concerné. C’est la première raison. De cette information, dépend, en grande partie, la faisabilité de votre action. Les outils de simulation à votre disposition sur des sites spécialisés comme Simulateur-pret-hypothécaire.be vous accompagnent.Vous avez besoin d’être conseillé par un courtier. Soit celui qui est en ligne soit celui qui travaille dans un cabinet de courtage immobilier. Dans le prêt hypothécaire, tous les détails sont importants car on il s’agit toujours de long terme.
Un bon projet pour un bon profil d’emprunteurLa simulation de crédit permet à l’emprunteur de connaitre son profil. C’est la seconde raison. C’est certainement le plus déterminant dans le processus à l’aide du simulateur.Deux points importants sont révélés :la capacité d’achat, la capacité d’endettement qui sous tend celle du remboursement. A ce stade, le profil de l’emprunteur se dessine. Il sera déjà en mesure de savoir s’il va avancer ou il va s’arrêter.

Calcul rapide et informations fiables

La capacité de remboursement est calculée de manière rapide par le simulateur. Les questions sont affichées à l’écran et se succèdent de manière très logique. Grâce  à vos réponses ; vous aurez le montant des mensualités qui sied à vos rentrées d’argent, le taux d’intérêt, la durée du crédit. La troisième raison est ceci : le simulateur de prêt hypothécaire donne toutes les autres informations. L’apport personnel qui impacte la fixation des mensualités, les frais liés à l’hypothèque et le notariat ; les autres charges obligatoires comme l’assurance emprunteur qui couvre le remboursement.

Meilleurs offres et meilleurs taux

Tout emprunteur cherche les meilleures offres. C’est à dire le prêt assorti d’un taux  attrayant c’est-à-dire le plus bas. La tendance est de plus en plus en faveur du taux fixe.La quatrième raison est la suivante : le site simulateur-pret-hypothécaire.be vous permet de comparer toutes les offres sur le marché financier pour que vous puissiez disposer du meilleur taux. C’est-à-dire adapté à vos besoins et votre cursus financier jusqu’à la fin du remboursement. Le prêt hypothécaire doit être approprié à votre profil

Prêt

Comment bien faire racheter ses crédits ?

Quand le coût de la vie augmente, beaucoup d’emprunteurs ont du mal à payer leurs mensualités et à boucler leurs fins de mois. Une des solutions financières est le rachat de crédits. Mais un rachat de crédit est un acte commercial comme un autre qui exige de prendre certaines précautions.

Pour commencer, il faut veiller à ce que l’offre proposée par l’établissement de crédit soit transparente. En d’autres termes, certains banquiers ou courtiers proposent des taux d’appel de 3,95%. Ils prennent le dossier avec les pièces originales et ensuite annoncent un taux nettement plus fort. Là, le client est « piégé », il a du mal à refuser. Concrètement, lorsque l’on entreprend une démarche de rachat de crédit, il ne faut jamais donner les pièces originales dans un premier temps, mais attendre que le dossier soit en voie de concrétisation.

Toujours dans une logique de transparence, on doit prévoir différents types de frais dans une demande de rachat de crédit :

- l’indemnité de remboursement anticipé (IRA) au taux de 3%, pour les remboursements des crédits qui seront rachetés, surtout s’il est inclus un rachat de prêt immobilier ;

- des frais de notaire qui seront liés à la garantie de l’emprunt incluant la mainlevée et la reprise de garantie ;

- les frais de banque.

Il faut savoir également que ni le banquier ni le courtier ne doivent prélever de frais avant le déblocage des fonds. Ils ne doivent même pas exiger un chèque censé être débité plus tard. Ce sera au notaire de faire l’appel de fond auprès de la banque à la signature du dossier de rachat de crédit. Aucun fonds ne doit être prélevé ni requis avant.

D’autres précautions pour un rachat de crédit sans risque

C’est notamment lors de la pratique de démarchage à domicile que l’on se doit d’être prudent. Certains commerciaux peu scrupuleux sillonnent les routes à la recherche de clients susceptibles de leur confier leur dossier de demande de rachat de crédits. Dès lors, le client est pris au piège, car il a ensuite énormément de mal à récupérer les pièces de son dossier s’il souhaite se rétracter ou faire appel à un autre établissement financier.

Il faut aussi prendre garde à certains petits courtiers qui ne travaillent qu’avec un seul établissement de crédit. Dans ce cas, leur objectif est de trouver un client à cet établissement et non de trouver le meilleur établissement de crédit pour le client. Une enseigne connue aura plusieurs partenaires, ce qui lui offrira un choix qui sera à l’avantage de l’emprunteur.

Il enfin se méfier des intermédiaires qui voudront « gonfler » le montant de trésorerie à solliciter auprès de la société de rachat de crédit dans le but d’augmenter ainsi la commission qui leur reviendra. En clair, l’emprunteur doit avoir évalué de lui-même son besoin et rien que son besoin, et s’en tenir à celui-ci.

Un rachat de crédit réussi

Dans le cas de budgets déséquilibrés, grâce à un rachat de crédit bien préparé, on peut assainir sa situation financière de façon durable. Sans être une solution miracle, le rachat de crédit permet à de nombreux emprunteurs de retrouver un certain équilibre financier, sans pour autant attendre d’être arrivé à une situation de surendettement. En assainissant un budget, la formule du rachat de crédit permet aussi de retrouver un peu de pouvoir d’achat en tant de crise, face à la hausse de nombreux produits ou services.

Le rachat de crédit n’est pas exclusivement réservé aux jeunes emprunteurs. Il existe des possibilités pour les personnes en fin de vie active ou de jeunes retraités. Comme pour toute autre demande de financement, l’âge limite pour l’emprunteur sera fonction de l’établissement de crédit ou de la banque à qui il s’adresse, et aussi de la solution d’assurance décès qui sera sollicitée pour garantir l’emprunt destiné au rachat des crédits en cours.

En principe, le prêt destiné au rachat des crédits devra se terminer avant l’âge de 90 ans pour les emprunteurs étant propriétaires, et avant l’âge de 80 ans pour les emprunteurs étant locataires. Dans ce cadre, toutes les solutions de rachat de crédits peuvent convenir aux emprunteurs qui doivent faire face à la baisse de leur pouvoir d’achat ayant atteint, voire dépassé l’âge de la retraite. Là encore, sans attendre d’arriver à une situation de surendettement, les jeunes retraités peuvent envisager de retrouver une situation plus sereine de leurs finances, voire concrétiser des projets.

Crédit, Rachat de crédit

Contracter un prêt personnel pour faire face à toutes ses dépenses

En tant que crédit à la consommation, le prêt personnel est en mesure de subvenir à vos besoins d’argent en cas de manque de trésorerie ou bien pour financer un projet donné. Une souplesse d’utilisation que les emprunteurs recherchent généralement. C’est qu’il s’agit d’un prêt non affecté à un bien précis, ni à un service. De fait, le contractant est libre de faire de ce qu’il veut avec l’argent du prêt, tant que l’organisme lui a accordé le crédit. D’ailleurs, si son dossier a été validé, c’est qu’il a su mettre en confiance son prêteur. En guise de rappel, notons qu’un crédit est un engagement qu’il faudra rembourser sur une durée déterminée, comprise entre des mois et quelques années. Ce détail est communiqué dans le contrat de crédit. Ainsi, avant de faire une demande de crédit, il est conseillé de vérifier ses capacités d’endettement.

Facile d’accès et rapide

Tout particulier souhaite concrétiser ses envies peut souscrire à un prêt personnel. Pour cela, la souscription est réalisable en ligne depuis le site www.monpretpersonnel.org. En outre, les personnes en quête d’un financement se tournent vers le prêt personnel pour diverses raisons. Tout d’abord, elles n’ont pas à indiquer la destination des fonds pour obtenir le crédit. Une caractéristique notamment appréciée chez cette forme de prêt. Si le demandeur dispose d’un dossier complet, la réponse de principe peut être délivrée instantanément. Dès que l’emprunt est validé, les fonds sont versés sous 48 heures sur le compte bancaire de l’emprunteur. Sans oublier que les mensualités du prêt personnel sont modulables, à la hausse ou à la baisse. De quoi inciter les gens à souscrire un prêt personnel.

Le montant du crédit personnel

Certes, son taux est plus élevé qu’un prêt affecté, mais moins important que pour un prêt souscrit dans un lieu de vente, comme pour le cas du prêt à tempérament. Par conséquent, les règles d’acceptation sont plus strictes, car la banque prend un risque en octroyant une somme assez conséquente, sans justificatif d’utilisation. Etant donné qu’il vise à financer un projet personnel, le montant de ce prêt financier varie d’un établissement à un autre. Pour un mini-prêt, le montant maximum ne va pas dépasser les 25.000 € et la durée n’excède pas au-delà de 60 mois. Sinon, pour un prêt personnel ordinaire, la banque peut accorder jusqu’à 75.000 €. Avec une telle somme, l’acquisition d’un logement est devenue possible avec un simple crédit à la consommation. Dans ce cadre, il se présente comme une alternative au crédit immobilier.

Crédit, Prêt